Le Coaching à la Revelink

Suite au succès rencontré par le jeu animé lors du dernier événement Revelink, en voici un petit condensé. 

L’idée était de faire découvrir ce qu’était le coaching, de lever le doute sur certaines confusions ou fausses idées, pour que les participants aient une idée plus concrète de ce qu’est le coaching, notamment celui proposé par Revelink.

2 équipes s’étaient affrontées sur 5 épreuves : jeu des post-its, quizz, vrai-faux, saynète de théâtre et pendu.

Des mots des concepts :

Accompagnement, facilitation, développement, résolution, art, aide, miroir, chemin, changement, déploiement, co-construction, prise de recul, parcours, émergence, révélation, processus, performance, objectifs, potentiel, vision du monde, regard (perception), lien, interaction, solutions, autonomie, sens, coopération, humanisme, positivisme, systémique, ouverture, cognitif et comportemental, écoute, relation, individu, équipe, organisation, team building, cohésion, professionnel, personnel, sportif, déontologie, confidentialité, respect de l’autre, neutralité bienveillante, synergie, fédération, apprentissage, désapprentissage, positiver…

Une définition du coaching parmi (beaucoup) d’autres :

 « Art de faciliter le déploiement du potentiel humain en vue d’atteindre des objectifs importants et significatifs. »

Philippe Rosinsky, Le coaching interculturel, Dunod, Paris, 2009

Des pièges… Ce que le coaching n’est pas :

  • Conseil : le consultant apporte des solutions, il sait (voire fait) pour le client.
  • Formation, tutorat : transmission de savoir et de savoir-faire.
  • Mentorat : combinaison de coaching et de tutorat, le mentor offre sa sagesse et son expertise.

Dans ces trois démarches, les relations sont complémentaires, c’est-à-dire que le consultant / formateur / tuteur / mentor est en position haute, expert sur le contenu.

  • Thérapie : travaille sur le pourquoi, le passé, la souffrance alors que le coaching s’intéresse davantage au pour quoi et au comment, à l’ici et maintenant. Il n’exclut pas un suivi thérapeutique.

Comme le coaching, cette relation d’aide est symétrique : l’accompagnant n’est pas expert sur le contenu, mais garant du processus.

Modalités du coaching individuel :

La durée du coaching dépend de la demande, du contexte, etc. Il n’y a pas de règle générale.

Le plus courant:

  • Période de 6 mois (entre 4 et 8 mois)
  • Séances d’1h30 (+ ou – 30 min)
  • Base de 10 séances espacées de 2 semaines. L’espacement peut varier selon le rythme.
  • Il est possible d’interrompre le coaching avant la fin. Une séance de clôture est alors nécessaire.

Possibilité de recourir au Coaching Express, par exemple un Cadre Dirigeant pour une prise de décision.

Quels sont les moyens mis en œuvre, pour quels résultats ?

  • Travail inter séances : réflexion, observation, création, mises en situation, etc.
  • Objectif(s) SMART (Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste, Temporel) avec des indicateurs de réussite.
  • Changement désiré:
    • Résolution
    • Développement.

Les approches dont Revelink s’inspire principalement :

  • L’approche systémique est un point de vue original sur la réalité, une méthode pour aborder les phénomènes complexes, c’est-à-dire uniques, imprévisibles et non reproductibles. Elle permet une vision synthétique des problèmes alors qu’a prévalu longtemps dans les sciences une démarche analytique. Au lieu de dissocier, la synthèse recompose l’ensemble des relations significatives qui relient des éléments en interaction, entre eux et avec l’environnement. C’est notamment un outil de communication et un outil de management de la complexité.
  • Les neurosciences cognitives et sociales a pour but de comprendre les mécanismes neurobiologiques qui sous-tendent la cognition (perception, langage, mémoire, émotions, etc.) et les relations interpersonnelles, dynamiques et complexes entre les individus au sein de chaque culture.
  • L’approche cognitive et comportementale. L’approche cognitive est un moyen, elle repose sur le postulat que la pensée est, pour partie au moins, ce qui génère les comportements, les émotions voire les situations « problématiques » du coaché. L’approche comportementale est un but : celui de désapprendre les réactions cognitives, émotionnelles et comportementales “automatiquement” mises en place et les remplacer par un nouvel apprentissage plus aidant: réponses cognitives, émotionnelles et comportementales plus ajustées.

Pour en savoir plus sur l’offre de Revelink, suivez ce lien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s